Le budget «  rolling forecast » ou Blanche Neige et les sept nains 2018-07-30T16:35:56+00:00

Project Description

Le budget «  rolling forecast » ou Blanche Neige et les sept nains

Face à tous les défis que vous rencontrez, le budget annuel est le phare au loin qui vous permet d’éviter bon nombre d’embuches. Se fixer un cap et partager vos objectifs avec toutes vos parties prenantes (actionnaires, employés, investisseurs, banques…). Comment construire cet outil providentiel ?

Vous avez le choix entre deux principales approches :

  • Établir un budget classique sur les 12 mois de l’année financière.
  • Effectuer le même exercice sur une période glissante (rolling forecast).

Qu’est-ce qu’une période glissante ? Cela signifie qu’on met à jour notre budget régulièrement. Les prévisions roulantes sont actualisées en fonction des données réelles. Le tout est réévalué périodiquement en fonction des indicateurs de performance et les objectifs peuvent être rapidement ajustés.

C’est une approche qui sollicitera plus souvent les employés impliqués dans son établissement. Le budget à période glissante permet toutefois une meilleure compréhension des cycles de votre entreprise grâce à son actualisation budgétaire régulière. Ainsi, les tendances ou les ruptures seront plus rapidement appréhendées et vous pourrez rajuster le tir au besoin, ou parer les coups. Avec cette vision, le budget n’est plus figé et rapidement dépassé. À l’inverse, il devient un véritable support dans le pilotage de votre entreprise et permet de mieux cerner les perspectives à court terme.

Le choix du modèle à retenir dépend principalement des critères suivants :

Les plus Les moins Type d’industrie
Budget annuel classique
  • Habitudes
  • Complet
  • Objectifs individuels bien suivis
  • Lourd et coûteux
  • Immobile
  • Purement financier
  • Approche hiérarchique (top down)
  • Manufacturière
Budget sur période glissante
  • Réactivité / prise de décision immédiate
  • Dynamique
  • Période supérieure à 12 mois possible
  • Approche collaborative (bottom up)
  • Court terme
  • Suivi séparé des investissements
  • Changement de repère déstabilisant
  • Forte implication de tout le personnel
  • Société de service
  • Entreprise en démarrage

Nous privilégions toujours une gestion  pro-active des entreprises et c’est pourquoi nous préconisons le budget sur période glissante.

Mettez toutes les chances de votre côté en vous inspirant des sept petits nains de Blanche Neige :

  1. Timide: Donnez-vous le temps de bien commencer. Choississez tout d’abord le référentiel initial qui vous correspond le plus. Ce peut être les résultats de l’an passé, des données de la compétition, etc.
  2. Atchoum: Entre deux éternuements, définissez la fréquence de vos mises à jour. En général, nous préconisons le mois ou le trimestre.
  3. Dormeur: Dormez sereinement en planifiant immédiatement votre calendrier. Déterminez les dates des mises à jour du budget et des prochaines présentations des prévisions et ajustements.
  4. Joyeux: Le budget peut être fun! Définissez vos indicateurs importants à suivre (volume/Chiffre d’Affaires/marges, coûts logistiques, coûts de structure, …)
  5. Simplet: Créez un modèle de budget simplifié sur la base d’un compte de résultat. Tout le monde pourra en avoir une bonne idée en un coup d’oeil. Ce qui compte, c’est le présent et le futur.
  6. Prof: Mettez tous les Profs de votre entreprise (les gestionnaires de services) dans le coup ! Convainquez-les de l’importance de bien compléter des prévisions glissantes. Elles sont nécessaires puisque qu’elles leur indiquent  la voie à suivre pour atteindre leurs objectifs à moyen terme. Les prévisions glissantes permettent également aux gestionnaires de se donner des orientations à plus long terme.
  7. Grincheux: Évitez les possibles réticences du personnel qui participera au budget. Définissant clairement leur responsabilité et dites-leur comment vous leur donnerez les moyens d’atteindre cet objectif.

À retenir !

  1. Toujours miser sur votre équipe

La réalisation d’un budget est avant tout un travail collectif.  qui permet de partager en interne les rêves de l’entrepreneur. Le budget transforme ses rêves en objectifs quantitatifs et qualitatifs pour l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise.

Les gestionnaires de la compagnie seront d’autant plus motivés à atteindre les objectifs budgétés qu’ils auront participé à leur construction et leur mise à jour. En tant que partie prenante de cet exercice d’équipe, le gestionnaire est à la fois l’initiateur et le consommateur.

Établir un budget, ce n’est pas seulement formaliser quantitativement et qualitativement la vision de l’entreprise. C’est également susciter l’intérêt de toute votre équipe en lui  permettant de mieux comprendre les enjeux, le chemin à suivre et les cibles à atteindre.

En conclusion : mêlez vos proches partenaires  à votre démarche. Le budget sera de meilleure qualité et vous obtiendrez ainsi un meilleur engagement de leur part.

  1. Réinventer votre façon de voir le budget 

Attention ! Le budget sur période glissante  n’est pas qu’un budget ajusté mensuellement ! C’est un outil de suivi mensuel de vos performances réelles. Vos indicateurs de performance doivent être clairs et connus de toute l’organisation. Il est par exemple plus simple de comprendre que l’on veut atteindre un certain volume de ventes plutôt qu’un chiffre d’affaires.

Vos équipes sur le terrain se sentiront plus engagés envers vos objectifs. Elles pourront ainsi mieux définir ses actions et priorités pour obtenir des résultats concrets.

En conclusion : soyez audacieux dans vos attentes budgétaires. Après tout, le budget est là pour vous aiguiller dans votre prise de décisions.

Vous êtes Blanche Neige, nous serons vos sept nains !

 N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations sur la mise en place d’outils prévisionnels automatisables et facilement actualisables.   Cela nous fera également plaisir de vous former sur les dernières nouveautés en matière de tableau de bord budgétaire.

Rolling forecast et budget - HImalaya Conseil